Saint-Gervais-les Bains - Haute-Savoie

Hameau de Bionnassay


Patrimoine

Chapelle de Bionnassay

" En 1480,la famille Battendier et une vingtaine de chefs de famille du hameau de Bionnassay fondent la chapelle.Bien qu'il soit éloigné du bourg principal, dès le Moyen Âge, la population du hameau de Bionnassay comptait parmi la plus importante de Saint-Gervais.
Le trajet jusqu'à l'église paroissiale, particulièrement difficile en hiver, conduit la famille Battendier et une vingtaine de chefs de famille du village à fonder la chapelle dès 1480.

L’édifice actuel datant du début du XVIIe siècle est placé sous la protection de Saint Laurent et Sainte Madeleine. Il conserve plusieurs
tableaux de cette époque dont la très belle Vierge à l’Enfant donnant le Rosaire à Saint Dominique et Sainte Catherine de Sienne, offerte  en 1633."

 

Extrait du site : http://www.haute-savoie-tourisme.org

 

Habitat



Liens croisés entre Franche-Comté et Haute-Savoie

 - Portrait d’une vierge franc-comtoise dans la chapelle Bionnassay hameau de Saint-Gervais-les-Bains (74)

- Des hommes de Bionnassay les Ligier (Legys) en Franche-Comté dans deux villages du Doubs Le Bizot (25) et de Damprichard (25).

La vierge de Solborde

Tableau : Vierge de Solborde à Bionnassay (74)
Tableau : Vierge de Solborde à Bionnassay (74)
Statue : Vierge de Solborde Echeloz la Méline (70)
Statue : Vierge de Solborde Echeloz la Méline (70)

Statue de la Vierge de Solborde à Échenoz-la-Méline (70) en Franche-Comté

Vierge de Solborde Échenose la Méline (70)
Vierge de Solborde Échenose la Méline (70)

Statue de la Vierge dite de Solborde découverte en 1663, au hameau du même nom, de la commune d’Échenoz- la-Méline en Haute-Saône Elle fut découverte par des bergers dans la grotte du Trou-de-la Roche.


D’après le dictionnaire des communes de la Haute Saône elle serait la Vierge du château de la Motte (Vesoul) détruit en 1479. Cette année  marque le début des pérégrinations de la statue, et ce, au gré des campagnes militaires dans la région.

Une chapelle fut construite en 1663 pour protéger la statue. Un pèlerinage commença de s’y développer suite aux phénomènes qui s’y produisirent. 

Cette même année le roi d’Espagne – la Franche-Comté est sous domination espagnole - autorisa quatre foires à Échenoz pour y favoriser les pèlerinages. En 1679 le pape accorde des indulgences aux pèlerins.

Le tableau de la Vierge de Solborde à Bionnassay

Vierge de Solborde à Bionnasay (Saint-Gervais)
Vierge de Solborde à Bionnasay (Saint-Gervais)

 Ce petit petit tableau est une huile sur toile, du XVIIIe. Il est  Installé dans la chapelle de Bionnassay qui est daté de 1426.

 

  " Le tableau représente une figure en pied de la Vierge a l'enfant. Le christ tient l'orbe sur ces genoux ; la Vierge quant a elle porte un spectre dans la main droite. En dépit de l'état lacunaire de la peinture une inscription placée sous les pieds de la Vierge constitue un précieux indice sur la provenance de la représentation : S MARIE DITE DE SOLOBORDE " [1]

 

Grotte Échenoz-la-Méline (70)



Bibliographie

1- Des échanges entre Franche-Comté et Haute-Savoie présence inattendue de la vierge de Solborde par Benoit Berger

Conservateur délégué des antiquités et objets d'art de Haute-Savoie.

Article publié dans Le Barbizier

Culture et patrimoine en Franche-Comté 2013 n° 37

 2- Dictionnaire des communes de la Haute Saône

Photos : Jean-Louis Lambert