Villeneuve-lès-Avignon - Gard - Occitanie


Fort Saint-André

Plan du fort Saint André et de l'abbaye
Plan du fort Saint André et de l'abbaye

Au sommet du mont d'Andaon - situé en face du Rocher des Doms d'Avignon - se trouvent le fort Saint-André et la chartreuse Saint-André.

L'esplanade du fort est fermée par une enceinte fortifiée d'environ 750 m. Cette enceinte domine le village actuel et la Chartreuse du Val de Bénédiction. À l'abri de l’enceinte se trouvent les ruines du bourg et l'église Notre-Dame de Belvezet. Une courtine orientale sépare l'espace du fort et celui de l'abbaye Saint-André.

 

La construction du fort débute sous le règne de Louis VIII en 1226, qui a cet époque était en croisade contre les Albigeois. Tours et murailles date de Jean le Bon (roi de France de 1350 à 1364).Sur cette hauteur est déjà présent, une abbaye de moines bénédictins dès le Xe siècle : l'abbaye Saint-André.

Une garnison occupa le fort jusqu'en 1792. ainsi qu'une prison.


Le fort Saint André - FG
Le fort Saint André - FG

Photos

Plan du fort et du Bourg Saint-André


Brève histoire du Fort Saint-André de 1187 à  1229 sous Louis VIII.

 1187

Naissance de Louis VIII (1187- 1229) fils de Philippe Auguste et père de Louis IX  dit Saint Louis

 

 1198

Election du pape Innocent III

 

1200

■ 23 mai 1200

Blanche de Castille (1188-1252) épouse  le prince Louis, fils de Philippe Auguste, qui devint en 1223 le roi de France Louis VIII

 

1208

Après 10 ans d’échange - sur le catharisme - entre le roi de France Philippe Auguste (1165-1223) et le pape Innocent III l’assassinat du légat du pape - Pierre de Castelnau- devient prétexte à cette première croisade.

 

 1223

Le 6 août Louis VIII est sacré roi de France en la cathédrale de Reims, par Guillaume de Joinville archevêque.

 

1226

- La deuxième croisade est lancée en janvier 1226 avec l’objectif de contenir l’expansion de l’idéologie Cathare et de rappeler à l’ordre les seigneurs languedociens. Elle démarre au printemps avec le roi Louis VIII à sa tête et se dirige vers Avignon. Sur leurs chemins beaucoup de villes se soumettent au roi de France. Avignon résiste, la ville refuse le passage du pont d’Avignon ; l’armée y restera bloquée jusqu’à sa reddition en septembre.

– Un acte de pariage sera signé entre Louis VIII et l’abbé de Saint André qui prévoit entre autres « [...] de réparer les murs et construire un fort royal ».

 

1226

Alors qu’il renonce à ses espérances sur Avignon et la Provence, le roi Philippe le Bel décide de consolider sa présence face à Avignon.

 

Il profite alors de l’acte de pariage signé entre le roi Louis VIII et l’abbé de Saint André en 1226 pour construire sa forteresse.

 

En fortifiant sa frontière le long du Rhône, Philippe le Bel cherche à affirmer sa puissance et celle du royaume de France face à ces ennemis.

 

Il fait édifier une forteresse sur le site même de l’abbaye et fonde la ville de Villeneuve en même temps. 

Au cours du XIVème siècle, après une période d’instabilité, on dote la forteresse d’un châtelet d’entrée : deux tours jumelles cylindriques reliées entre elle par un corps de bâtiment. On consolide à la même époque l’enceinte existante et la tour des masques

 

 

 1481 la Provence est rattachée à la France.


1292


Bibliographie

- L'épopée cathare -  

par Michel Roquebert - Le Monde Histoire & Civilisation (Hors série)

- Villeneuve-lès-Avignon

Histoire artistique et monumentale d'une villégiature pontificale

Editions  du Patrimoine 2006


- L'âge d'or Capétien 1180-1328

J-C Cassard 
Belin - Histoire de France direction J; Cornette

 

-  Site : Histoire du Monument