Valençay - Indre - Centre

Le château : Jacques Ier d'Etampes (1520) - Charles Maurice de Talleyrand (1803-1838)

Site d'un ancien château féodal, sur lequel, sous le règne de François Ier, la famille d'Etampes en 1520 édifia un château renaissance dont la construction a au XVIIe siècle. En 1540 Jaques Ier d'Etampes entreprit la construction de la tour carré de l'entrée (donjon). En 1770, la famille Legendre de Villemorien le modifia dans le style classique du XVIIIe siècle. Charles Maurice de Talleyrand l'acquiert en 1803. Il y fut inhumé le 5 septembre 1838.

 

 

 

Le salon bleu où fut signé le traité de Valencay le 10 décembre 1813 rendant au roi d'Espagne Ferdinand VII sa couronne. Il était interné sur ordre de Napoléon Ier au château depuis1808 suite à la Guerre d'Espagne (1808-1814).

Dans ce même salon, un petit portrait du futur tsar Alexandre Ier (1777-1825) fils de Paul Ier et  de Maria Feodorovna née Sophie Dorothée de Wurtemberg . Alexandre Ier fut tour à tour adversaire puis allié (1807 -Tilsit) de Napoléon Ier.

----------

Les Wurtemberg 

- Les Wurtemberg ont été comte de Montbéliard et dirigé la Principauté de Montbéliard de 1397 à 1793, année du rattachement à la France.
- Sophie Dorothée de Wurtemberg (1759-1828) passa sa jeunesse  à Montbéliard (Doubs) entre 1769 et 1776. Elle est fille de Frédérich-Eugéne de Wurtemberg gouverneur de Montbéliard.
Les Wurtemberg et Napoléon Ier
- En 1805 le duc Frédéric de Wurtemberg s'allie à Napoléon qui le fait roi du Wurtemberg en 1805.

- En 1807 le jeune frère de Napoléon Jérôme, épouse (seconde noce) la princesse Catherine de Wurtemberg, fille Frédéric de Wurtemberg roi du Wurtemberg.

 

 

 

 

 

Dans le donjon se trouve la Salle Renaissance vestige du château renaissance.

 

Sur le manteau de la cheminée, en médaillon, Jacques d'Estampes et son épouse Jeanne Bernard dame d'Etiau



 

Bibliographie

- Chateau de Valencay
- Site Napoléon
- Mémoire d'un château - Montbéliard
Bernard Goëtz Musée du Chateau des ducs de Wurtemberg 2010


Photo J-L Lambert P.Desbaume