Schneeberg  - Saxe - Allemagne

Schneeberg ville minière situés dans le Monts Métallifères où les premières mines d'argent sont nommées dès le XIIe siècles. La ville est le berceau de la famille Michael  GUTHWASSER (1638 – 1670) chef mineur.



Patrimoine

Église Saint-Wolfgang

Cliquez sur l'image pour le site http://www.st-wolfgang-schneeberg.de/
Cliquez sur l'image pour le site http://www.st-wolfgang-schneeberg.de/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La construction de l'église Saint-Wolfgang débute en 1516  elle est la cathédrale des mineurs. C'est une des plus grandes églises-halles évangéliques de Saxe. Ce type d'église appartient au gothique tardif des XIVe, XVe et XVIe siècle. Les voûtes sont compartimentées de nervures décoratives. Les nefs latérales sont très élevées et de la même hauteur que la nef centrale.

L'église Saint-Wolfgang est une église luthérienne depuis 1534. Elle abrite un magnifique retable qui est l’œuvre du peintre Cranach et de son atelier.

 

Le 13 aout 1719 la ville fut détruite par un gigantesque incendie.

« La ville de Schneeberg, dont les maisons sont essentiellement construites en bois, est dévastée par un gigantesque incendie qui détruit 372 habitations et laisse 296 sans-abris » Extrait de "Auf des Erzgebirges Höhen", supplément du journal "Zwickauer Neueste“, Nr. 8, Jg . 1927 [P. Desbaume]

 

A la Seconde Guerre mondiale, l'église fut bombardé. L'église Saint-Wolfgang a été sérieusement touchée, son retable a été sauvé.


Le retable de Lucas Cranach l’Ancien (Cranach/1472- Weimar/1553)

Cliquez pour en savoir plus
Cliquez pour en savoir plus
Lucas Cranach dit Cranach l’Ancien
Lucas Cranach dit Cranach l’Ancien

 

 Un témoin de la réforme luthérienne

«Le peintre et graveur Lucas Cranach (dit Cranach l’Ancien) a fait siennes les idées réformatrices de Martin Luther dès l’affichage des thèses (1517). Peintre officiel de la cour de Saxe depuis 1505 jusqu’à sa mort, il a réalisé, entre autres, le portrait de Frédéric le Sage et celui de Charles Quint. On lui doit plusieurs portraits de Martin Luther, des gravures illustrant des scènes bibliques, ainsi que des retables au service des idées de la Réforme.»

                            ...........................suite

 

 

Cliquez pour en savoir plus
Cliquez pour en savoir plus

lucascranach.org

Home :: Cranach Digital Archive


Musée de l’art populaire minier

 

Bortenreuter-Haus

Maison construite en 1724/25 sur demande du marchand de dentelles Johann Friedrich Bortenreuter est considérée comme le plus important édifice baroque de Schneeberg. L’imposant bâtiment à quatre ailes avec une cour intérieure carrée est pourvu d’une riche décoration intérieure et extérieure baroque. La maison possède une façade impressionnante avec différents éléments baroques et plusieurs bustes en relief.

Patrimoine minier de   l'Erzgebirge

Ancien  puit d'extraction d'uramium   entre 1946 et 1990  expoité par les Russes
Ancien puit d'extraction d'uramium entre 1946 et 1990 expoité par les Russes

Les nobles Saxons ont établi leur fortune sur la richesse minière de la région du Harz situé entre Hanovre et Leipzig. On y exploitait du fer, de l'étain, du cuivre et de l'argent. Ces mines étaient  en exploitation depuis le XIe siècle.

La découverte de riches filons d'argent vers 1460 dans le massif montagneux de  l'Erzgebirge, (Monts  Métallifères après cette découverte) entraîna en 1481 un développement important de Schneeberg. Cette dernière obtint le statut de ville avec ses franchises urbaines.

 

Il est fait mention, à la fin du XVe siècle de la découverte d'un bloc d'argent de 300 kg sur lequel - dans la mine St Georges - le duc de Saxe ripailla. [1].

 À la fin du XVe, des dizaines de milliers de mineurs travaillent dans les Monts Métallifères (Schneeberg, Freiberg,Kutna-Hora, Annaberg). 

 

Le 22 juillet 1496 les mineurs protestent contre une diminution de leur salaire, et obtiennent gain de cause. Aujourd'hui on commémore par une grande fête populaire cet évènement.

 

Au début du XVIe siècle, les mineurs émigrèrent pour une partie dans les Vosges dans la région de Sainte-Maries-aux-Mines (68). À la même époque, « Paracelse (médecin suisse) faisait état d'une mortalité élevée due à une maladie pulmonaire chez les mineurs d'argent dans la région de Schneeberg. » [2] 

 

 En 1789 dans les Monts métallifères fut découvert des gisements d'uranium. Au début du XXe siècle beaucoup de puits de mine fermèrent. Après la Deuxième Guerre mondiale, l'importance de l'uranium entraîna la réouverture ou l'ouverture de puits. Cette activité minière était gérée par un conglomérat allemand (RDA) et soviétique.

 

 

Les montagnes de Schneeberg

Les monts Métallifère
Les monts Métallifère

"Situés dans la chaîne des Monts Métallifères de la Saxe, les montagnes de Schneeberg contenaient vers le XVe siècles de riches gisements d'argent, de bismuth et de cobalt, cachés sous de verdoyantes collines et vallées. Jusqu'au XVIe siècle, Schneeberg était connue comme une ville minière d'argent, mais quand les exploitants eurent épuisé les veines connues de ce métal, ils s'intéressèrent au cobalt, dont la demande était grande pour colorer le verre et d'autres produits. Les mineurs ont extrait des centaines de tonnes de cobalt de la montagne. Et si l'exploitation de l'argent apporta la richesse à la ville, le cobalt produisit des merveilles bien plus exotiques – dont l'encre invisible."

 

Extrait de la revue Pour la Science

 


Mines & Mineurs d’Allemagne

Charlemagne et la monnaie


Charlemagne (742-814) fils de Pépin le Bref (724-768) devint roi des Francs en 768 au décès de son père, puis roi des Lombards en 774 par conquête.
Sous son règne il entreprend une refonte du système monétaire de ses royaumes qui subissent, entre autres, un fort manque d'or. En Germanie les mines d'argent abondent. En 781 Charlemagne décide de frapper une monnaie d'argent, le denier. En l'an 800 il est couronné empereur d'Occident et décède en 814. À sa mort
son fils Louis le Pieux (778-840) lui succède, les deux autres fils étant décédés.
Au traité dit de Verdun, en août 843 les trois petits-fils de Charlemagne, tous les trois fils de Louis le Pieux se partagent les territoires de l'empire de leur père;
- Lothaire Ier (795-855) l'aîné à qui échoit le titre impérial entre 840 et   855, reçoit la Francie médiane, du centre de l'Italie à la Frise ;
- Louis II dit le Germanique (806-876) reçoit la Francie orientale (communément nommée Germanie, noyau du futur Saint Empire romain germanique).
- Charles le Chauve (823-877) reçoit la Francie occidentale, appelée France vers 1200 .

En 962 nous retrouvons après de nombreuse lutte pour le pouvoir Otton Ier le Grand (912-973) fils d’Henri Ier l'Oiseleur qui se fait couronner empereur et fonde le titre d'Empereur du Saint Empire Germanique, il en sera le premier empereur et régnera de 962 à 973. Il est aussi roi de Germanie (936-973) et d'Italie (951 /961-973),

Dessin de Heinrich Groff - 1529 site minier de Sainte-Croix-aux-Mines
Dessin de Heinrich Groff - 1529 site minier de Sainte-Croix-aux-Mines

Dans le massif du Harz, l'exploitation des mines d'argent et autres minerais est attestée dès 968 à Rammelsberg près de la ville de Goslar située en Basse-Saxe dans le centre de l’Allemagne. La ville et le complexe minier sont inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1992.

Dans les Monts Métallifères (Erzgebirge) qui se situe dans, au sud-est de la République fédérale d’Allemagne et au nord-ouest de la République tchèque les premiers gisements d’argent furent découverts vers 1168 près de l’actuelle ville de Freiberg. Au cours de la deuxième moitié du XVe siècle et au début du XVIe siècle d’important et nombreux gisements d’argent furent recensés et d’importantes villes furent créer : Altenberg (1440), Schneeberg (1471), Annaberg (1496), Marienberg (1521), Il s’en suivit une forte migration des mineurs venant d’autres montagnes déjà exploitées depuis des siècles comme le Hartz. L’épuisement des mines de la Hartz entraine une migration des mineurs vers les Monts Métallifères

Les mineurs de Schneeberg travaillent, surtout, dans les mines d'argent et l'épuisement des mines d'argent entraine une émigration des mineurs vers le massif des vosgien.

dans la région de Sainte-Maries aux Mines et en Forêts noire.

Bibliographie

1 - Pierre Barbey Conseiller scientifique de l’ACRO - Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’ouest

2 - De la richesse minérale

Antoine Marie Héron de Villefosse - 1819

3 - Ville minière Schneeberg des Monts Métallifère de Saxe.

Office du tourisme de Schneeberg

4 - Ville germaniques face à la modernité

Revue CODEX #05 Automne 2017

5 - Les Monts Métallifères : un paysage minier au Patrimoine mondial de l’UNESCO ?

Le site de la revue de Géographie Historique.