Nordlingen - Bavière - Allemagne

Voyage 2012

Ville de Baviére voisine du Bade Wurtemberg construite  au centre d'un cratère causé par l’impact d’une météorite tombé il y a 15 millions d’années. Ville impériale depuis 1215 elle est enceinte d'un rempart entièrement conservé.

Nordlingen compte deux musées, le  Rieskrater-Museum   (géologie) et le musée municipal (histoire de l’ancienne ville libre impériale dont la guerre de Trente ans)



Bataille de Nördlingen 1634 - Guerre de Trente Ans

Musée municipal de Nördlingen
Musée municipal de Nördlingen
Musée municipal de Nördlingen
Musée municipal de Nördlingen

Bataille représenté par Jacques Courtois peintre né à Saint-Hypollyte (France -Doubs)

Bataille de Nördlingen 1634 - Musée municipal de Nördlingen
Bataille de Nördlingen 1634 - Musée municipal de Nördlingen

 Résumé de la thése :  

Jacques Courtois dit le Bourguignon (alias Giacomo Cortese detto il Borgognone) (1621-1676) : sa vie et son oeuvre peint

par Nathalie Lallemand-Buyssens (Lallemand)

 

 

" Né dans le premier quart du XVIIe siècle, Jacques Courtois, jeune Franc-Comtois, franchit les Alpes pour s’installer en Italie. Abandonnant une patrie durablement ruinée où il ne pourra jamais espérer revenir s’établir, ce fils de peintre parvint néanmoins à perpétuer la tradition familiale. Actif principalement à Rome, où il décéda en 1676, l’artiste eut une carrière de près de quarante ans, presque exclusivement italienne. Si Courtois bénéficia de son vivant, puis tout au long du XVIIIe siècle, d’une grande renommée, lui dont Bernin aurait affirmé à plusieurs reprises qu’aucun autre peintre contemporain ne parvenait à exprimer aussi bien la terreur des combats, fut ensuite progressivement oublié. Il en fut de même pour son oeuvre, si bien qu’aujourd’hui ils sont tous deux méconnus, ou pour le moins mal perçus. Au fil des siècles, l’histoire de Jacques Courtois s’est progressivement effacée. De minces notices biographiques, parfois légendaires, se sont imposées et de son oeuvre n’a plus été retenue que la peinture de bataille. Paysages et peinture d’histoire furent peu à peu oubliés. Ainsi, d’un travail riche et varié, ne perdure plus guère que l’image d’une monoproduction uniforme. Cette thèse a pour but de faire redécouvrir le personnage et son travail, en proposant la toute première monographie dédiée à l’artiste. Celle-ci consiste en une biographie critique, une analyse et un premier catalogue raisonné de l’oeuvre peint "