Insurrection de la Petite Vendée 1793

Insurrection de « La Petite Vendée »
31 août 1793 - 6 septembre 1793

Dans le département du Doubs, suite au décret de la levée en masse du 23 août 1793, débute une insurrection rurale : « La Petite Vendée ». Elle est localisée, dans la région de Sancey, Pierrefontaine-les-Varans, Orchamps-Vennes, Vercel, Maîche, le Russey. Région très catholique qui acceptait déjà très mal la loi de juillet 1791 sur la Constitution civile du clergé.

Les insurgées récupèrent les armes confisquées par les municipalités. Des bandes se forment et attaquent sans succès Pierrefontaine-les-Varans le 4 septembre. Le 6 septembre une centaine d’entre eux affronte la Garde nationale à Bonnétage au lieu-dit « Le Grand Communal ». Les insurgées perdent la bataille - 20 morts, près de 200 se réfugient en Suisse - c’est la fin de l’insurrection..

Il s’ensuivit une vague d’arrestation (493 personnes), une guillotine fut installée à Maîche et 19 personnes furent guillotinées le 14 octobre 1793, 20 déportées et 46 incarcérées.
Le 21 octobre 1793, cinq autres personnes sont également guillotinées à Maîche,


En octobre 1857 le comte Charles de Montalembert fit installer une plaque commémorative, en l'honneur des dix-neuf guillotinées, en l'église de Maîche :
-Tobie Monnin, 41 ans, cultivateur uux Jeannerots, les Ecorces.
-Jean-Baptiste Jeandemaiche, 33 ans, journalier, aux Monts de Vougney.
- Jean Guillaume Brullot, 39 ans, cultivateur à Vennes.
-Étienne Joseph Boillon, 25 ans, meunier au Moulin Girardot, Plaimbois-du-Miroir.
-Victor Boillon, 39 ans, cultivateurà Vennes.
- François Thomas, cordonnier à Flangebouche.
- François-Xavier Dumont, cultivateur à Flangebouche.
-Jean-François Gauthier, 45 ans, journalier à la Verrerie-du-Grand-Denis à Flangebouche.
- Jean-Luc Barçon, 41 ans, journalier à Longemaison.
- Jean-Joseph Devillers, 25 ans, armurier à Sainte-Radegond.
- François-Joseph Tatu Roussel, 30 ans, cultivateur à Gracheux, Guyans-Vennes.
- Claude-Antoine Mougin, 25 ans, cultivateur à Guyans-Vennes.
- François-Xavier Cassard Parise, cultivateur à Grande-Chaux, Guyans.
- Jean-Pierre Nicolas Busson, 32 ans, maître d'école à Guyans-Vennes.
- Claude Baptiste Mourey, soldat.
- Humbert cultivateur à Longevelle.
- Receveur cultivateur à Longevelle.
- Doigney cultivateur à Longevelle.
- Chatelain cultivateur à Longevelle.

L'insurrection et ses conséquences sur  nos ancêtres.

 mardi 10 septembre 1793
Blaise Antoine COULOT cultivateur au Bizot, est victime d'un premier vol par les gardes nationaux.
 lundi 21 octobre 1793 (30 vendémiaire an II)
Dix habitants du Bizot sont jugés par le tribunal révolutionnaire du Doubs pour avoir participé à l'insurrection :
François Joseph Ligier ; Joseph Simonot, François Xavier Prêtre ; Antoine Joseph Prêtre ; Claude Joseph Prêtre ; P- B Nappey ; Blaise Antoine Coulot ; Joseph Félix Coulot ; Etienne Victor Coulot ; François Joseph Perret.

Sources :
- Essai d'interprétation de l'insurrection paysanne du Haut-Doubs, dite Petite Vendée en septembre 1793 par Roger Marlin Mémoire de la Société d'Émulation du Doubs N°31 1989
- Pages d'histoire de la Franche-Montagne
Jean-Michel Blanchot - Jardins de Mémoire Maîche 1997

- Histoire de la persécution révolutionnaire dans le département du Doubs
Tome 4 La terreur
par Jules Sauzay Besançon 1868