Le Bizot - Doubs - Franche-Comté



Généalogie des fermes


Ferme MAINIER (LIGIER)

Ferme Mainier (gauche)
Ferme Mainier (gauche)

 

  Recherche des bâtisseurs, propriétaires et les occupants successifs de la ferme, à partir de la date de 1756 et des initiales CL gravées dans le linteau de porte. Avec l'hypothèse que ce n'est pas un linteau de réemplois. Pour ce faire, nous avons analysé les documents suivants :

- Minutes de l'arpentage du Bizot de 1753 et ajout de 1788,

- États des sections des propriétés non bâties et bâties 1832,
- Matrice cadastrale 1882,

- Recensements,

- Actes d'états civils.

Il n'a pas été pris en compte les actes notariés dans ce travail (en cours)

 

Sources  :
- Archives municipale du Bizot (25)
- Travail en collaboration avec l'Association An 2000  du Bizot

 

Le linteau de porte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17 C † L56

 

Nous trouvons cette inscription sur le linteau (hypothèse de non-réemplois) de la porte d'entrée de la ferme de Dominique Mainier située près de l'église du village.

 

- Le linteau date de 1756 et le prénom du propriétaire commence par C et son nom par L

- Le symbole religieux † présente un cœur inversé surmonté d'une croix.

- La forme du cœur inversé se trouve aussi sur un oratoire du Bizot daté de 1610.

Cadastre de 1882 - Archives municipales du Bizot (25)
Cadastre de 1882 - Archives municipales du Bizot (25)

 

 

 

La ferme est référencée au cadastre actuel sous le n° 149 et 260 sur celui de 1882. Dans les actes d'états civils de fin du XVIIIe et du début XIXe siècle, ce quartier est souvent nommé Village haut. On trouve aussi la dénomination Village

Arpentage de 1753

   En 1753 dans les minutes de l'arpentage du Bizot (surfaces et estimations) effectué par Nicolas Lagier géomètre arpenteur au baillage d'Ornans nous avons recherché les noms de famille commençant par  :

 

 

 

« Les héritiers de Joseph Ligier »

« Maison jardin et aisance contenant en tout un tiers de journal et quinze perches la maison et aisance.....y compris touché de bise..... Humbert.....de vent le forgeron...Pierre Ignace Prêtre d'aval ..»

 

- Dans la table des matières ajouté en 1789

« Les héritiers de Joseph Ligier ou Claude François Ligier »

« Guillemenot ou Jacques Joseph Ligier » une maison à la Charrière

« Etienne François Monnot ou les Ligier » une maison à la Charrière.

Nous avons relevé les propriétés mitoyennes des fils de Joseph LIGIER :

- Pierre Ignace PRETRE,

- les héritiers de Pierre François HUMBERT.

 

Pierre Ignace PRETRE
Pierre Ignace PRETRE
Les héritierd de François HUMBERT
Les héritierd de François HUMBERT

Les actes d'état civil famile Ligier

 

Dans les relévés  des actes d'état civil nous avons retenu ceux indiquant le lieux dit Village Haut :

  - 1793 naissance de Claude Joseph Benjamin fils de Claude Francois LIGIER et de Marie Reine Théodore PRETRE,

  - 1796 décès de Claude Joseph LIGIER fils de Joseph et de Ligière RECEVEUR,

- 1796 naissance de  Marie Adélaïde  LIGIER (1796-1797,

- 1797 décès de Marie Adélaïde  LIGIER,

- 1837  Victor Théophile LIGIER (1811-1837),

- 1841 décès de  Claude Joseph Benjamin  LIGIER (1793-1841),

- 1845 décès de Théophile Joseph ARNOUX (1796-1845)

- 1865 Décès de  Charles Aimé LIGIER (1800-1865)

- 1882 décès de  Marie Véronique LIGIER (1806-1882) 

- 1903 décès de  Joseph Philomen LIGIER (1825-1903)

- 1914  décès de  Marie Eugénie  BORNE (1849-1914) épouse de Joseph Philomen LIGIER

BORNE Marie Eugénie (1849-1914)
Décès (12.3.1914)
 

Marie Eugénie BORNE (1849-1914) épouse

Décès (12.3.1914)

Les recencements 1791 et 1797

L'analyse des recencements nous a donné en

► 1791

Deux familles dont le nom de famille commence par L :

- Claude Joseph LIGIER - 2 hommes 2 femmes 1 enfants 7 bêtes rouge (fils de Joseph LIGIER et Ligière Receveur).

- Jacques Joseph LIGIER - 2 hommes 3 femmes 2 enfants 2 bêtes rouge (de la branche de Damprichard petit neveux Claude Joseph LIGIER)

 

► 1797

Personnes de plus de 12 ans dont le nom de famille commence par L :

- Claude François LIGIER (37 ans cultivateur),

- Jacques Joseph LIGIER (48 ans marchand),

- François Joseph LIGIER (31 ans cultivateur)

 

Matrice cadastrale 1832 et 1882

► 1832 

L'état de sections des propriétés non bâties et bâties du Bizot nous donne :

« LIGIER frères et sœurs »

Les enfants de Claude François LIGIER (1761-1827) et de Marie Reine Théodore PRETRE le couple eut 10 enfants.

En 1832 la famille se répartie ainsi :

- deux décédés

- 7 célibataires

- le fils ainé Ignace Augustin marié à Agnès Félicité FEUVRIER est installé au Receveur.

 

► 1882 

Sur la matrice cadastrale les propriétaires successifs sont : 

« LIGIER frères et sœurs au Bizot »

Trois descendants de Claude François LIGIER vivent au village du Bizot et y décèdent en 1882, 1886, 1889 

« LIGIER Philomène au Bizot (1901) »

Fils d'Ignace Augustin LIGIER, et de Agnès Félicité FEUVRIER Sixième enfant de Ignace et Agnès né le 26/06/1825 au Bizot (25) marié le 27/06/1883 à la Bosse (25) à l'âge de 58 ans, avec Marie Eugénie BORNE 34 ans. Le couple n’eut pas d’enfants. Il est l’arrière-petits-fils de Claude Joseph LIGIER décédé au village haut en 1796 (héritiers de Joseph Ligier 1753) et de Jeanne Véronique SIMONNOT 

« Philomène Vve née BORNE Eugénie au Bizot (1906) »

Recencement 1901 et 1906

- 1906 : BORNE Eugénie chef ; MAINIER Constant Ulysse (41 ans) de Plaimbois du Miroir domestique cultivateur ; Droz Louis de Morteau (15 ans) domestique cultivateur

- 1911 : Deux foyer ; BORNE Eugénie chef de ménage propriétaire ; MAINIER Constant Ulysse son épouse deux enfants,1domestique cultivateur.