Facteurs d'orgues en Alsace du nord

Les MOELLER  de 1765-1845


 

 

 

■ Nicolas Martin MOELLER (1734-1794)

vint d'Allemagne s'installer à Oberbronn (67)

 

■ Frédéric (1762-1842) et Jean Jacques (1772-1834) prirent la suite de Nicolas Martin leurs père. 

 

■ Jean-Jaques (1802-1871) et Louis (1808-1875), fils de Jean Jacques (1772-1834) reprirent alors la maison Moeller au début du XIX siècle

 Extrait du site : Orgues d'Alsace A la découvertes de l'orgue

 

Nicolas Martin MOELLER (1734?-12/04/1794)

Origine : Langwiesen (Schwartzbourg, Allemagne) 

Formation : certainement Karl BAUMANN. 

A formé : ses fils Jean Frédéric et Jean Jacques.

La carrière du premier des Moeller facteur d'orgues commença à Bouxwiller, St Léger en 1765, pour une réparation sur l'orgue BALDNER. Cependant, F.X. MATTHIAS cite 1756, date qui fut longtemps considérée comme fausse, mais qu'il faut reconsidérer si l'orgue de Langensoultzbach, église protestante (disparu, depuis) a bien été construit dès 1754.

 

Le premier orgue neuf de Moeller fut certainement celui de Froeschwiller, où l'on parle des "Frères" Moeller". Ce frère de Nicolas Martin a longtemps été cherché dans les archives, mais ne semble pas avoir laissé de traces.

 

Face aux "Grands" de l'époque (et en particulier STIEHR, puisque les Moeller n'ont travaillé que dans le Bas-Rhin), la maison Moeller ne faisait pas le poids. Ils construisaient des orgues "de campagne" ou assuraient des réparations à des prix concurrentiels. La facture d'orgues ne semble pas avoir été leur seule ressource, car il étaient aussi (et peut-être même surtout) menuisiers.

 

Cependant, ils étaient visiblement d'honnêtes artisans, décidés à apporter leur contribution, à une époque ou chaque village, même le plus petit, voulait un orgue. La qualité de leurs buffets témoigne de l'engagement dont ils devaient faire preuve.

 

Le premier travail que Nicolas Martin Moeller fit avec son fils Jean Jacques fut l'orgue de Buswiller, en 1789. Le Buffet de cet orgue existe d'ailleurs toujours.

 

Aucun des 10 enfants de l'aîné Jean Frédéric Moeller (12/08/1762-18/03/1842) ne devint facteur d'orgues.

 

Jean Jacques Moeller (24/04/1772-07/04/1834)~-

Origine : Oberbronn 

Formation : formé par son père Nicolas Martin. 

A formé : ses fils Jean Jacques Fils (1802) et Louis (1808).

Comme on peut le voir dans la table ci-dessous, c'est Johann-Jacob qui a construit les deux seuls orgues Moeller qu'il nous reste : Celui qu'il posa à Ohlungen, actuellement à Berstheim et celui de Lampertsloch. Ce sont des témoins aujourd'hui précieux de la vie de ces artisans dans une période centrée sur le tout début du XIX siècle. Jean Jacques eut 7 enfants, dont deux moururent en bas âge.

 

Les deux fils de Jean Jacques ont abandonné la facture d'orgue, car en 1852, ils sont désignés comme "journaliers" dans les actes officiels.


Orgue de  Johann-Jacob MOELLER,

1833 à Lampertsloch. (67)

Lampertsloch, église mixte Johann-Jacob MOELLER, 1833
Lampertsloch, église mixte Johann-Jacob MOELLER, 1833

  Extrait du site :
Orgues d'Alsace A la découvertes de l'orgue

 

« Avec Berstheim, c'est l'un des deux seuls instruments qui nous restent de la famille de facteurs d'orgues MOELLER. Ici, la tuyauterie Moeller conservée est plus nombreuse, mais les sommiers ont été remplacés (pneumatisation), ce qui n'est jamais arrivé à Berstheim.

Johann-Jacob MOELLER posa cet orgue en 1833. Le devis est célèbre : il a été rédigé par l'architecte Louis Martin ZEGOWITZ qui se mêla un peu de tout, bien qu'évidemment, il n'y connaissait pas grand chose en facture d'orgues. C'était surtout pour justifier le prélèvement de ses honoraires sur le prix de l'orgue. Mais c'est quand même à lui que l'on doit l'idée d'un buffet assez original, bien proportionné, avec des Tourelles de 7 tuyaux et des Plates-faces de 9. Ce buffet est dans un très bon état de conservation : Rinceaux, Jouées et autres sculptures sont d'origine. » 

 


 

 

 

 

Fondation du Patrimoine

 


Bibliographie

- Site : Orgues d'Alsace A la découvertes de l'orgue 

- La dynastie des facteurs d'orgues Moeller
Revue Pays d'Alsace
(Cahiers de Saverne 1968)  P. MEYER-SIAT,
- La paroisse et l'église de Lampertsloch Dany Walter
Revue l'Outre-Forêt 2000 n°110  

- Photo J-L Lambert