Saint-Dizier l'Evêque - Territoire de Belfort - Franche-Comté

La légende

Eglise de Saint-Dizier (90)
Eglise de Saint-Dizier (90)

 

Entre les années 674 et 709, un évêque évangélisateur du nom de Desirius ( Dizier) de retour d'un pèlerinage à Rome s'arrête et dit la messe dans une chapelle dédiée à Saint-Martin, actuellement l'église de Saint-Dizier l'Évêque.

Desirius, voyageait en compagnie de son filleul, diacre se prénommant Regnifridum (Reinfroid). L'évêque y accomplit un miracle : le miracle de l'eau en pleine sécheresse.

 

En reprenant leur périple, l'évêque et le diacre furent assassinés à quelques kilomètres de là (Sainte-Croix) leur serviteur blessé à la tête fut guérit miraculeusement par Desirius. Les religieux furent inhumés dans la chapelle Saint-Martin et canonisés peu après.

 

Autour du tombeau de saint Dizier, un pèlerinage se développa et perdura jusqu'en 1850. Ce tombeau était situé au milieu du cœur de la première église. Au dessus du sarcophage de Saint-Dizier enterré dans le choeur se trouvait ce qu'on appelle aujourd'hui la Pierre des fous.

Le pèlerinage : La tête dans la Pierre des fous

La Pierre des fous
La Pierre des fous

« Dans sa version la plus complète pratiquée ente le XVIe siècle et le milieu du XIX, le pèlerinage thérapeutique de Saint-Dizier était original et novateur. Construit sur des rites païens plus anciens dont les réminiscences étaient perçues dans certaines de ses pratiques, comme l'utilisation de bains d'eau froide, il se déroulait selon la formule chrétienne classique de la neuvaine. Durant ces neufs jours, les malades étaient mis au contact avec les reliques du saint en particulier lors du passage de la tête dans la Pierre des fous, partie visible du sanctuaire de Désirius. Ce monument funéraire perforé est devenu le symbole du pèlerinage permettais aux malades de se rapprocher au plus près des reliques du saint contenues dans le sarcophage sous-jacent.

La fontaine
La fontaine

Le pèlerinage thérapeutique mélangeait donc pratiques religieuses, médecine, par l'utilisation des saignées et prise en charge morale des malades par les habitants du village. Cet encadrement par les villageois constituait la véritable originalité du pèlerinage, révélant un aspect précurseur du traitement moral des maladies mentales développé plus tard par les psychiatres du début du XIXe siècle.

Les pratiques innovantes du pèlerinage de Saint-Dizier ont interpellé de grand nom de la neuropsychiatrie comme Albert Mairet (1852-1935) psychiatre et doyen de la faculté de médecine de Montpellier ou Henri Meige (1866-1940) neurologue réputé de l'hôpital parisien de la Salpêtrière. L'histoire de pèlerinage thérapeutique n'a été appréhendée que récemment et ses originalités médico-religieuses méritent d'être soulignées (Huger 2009, Tatu 2010) »

--------------------------
Extrait de Archéologia n° 510 mai 2013
Franche-Comté: Les saint jurassiens : L'analyse scientifique des reliques.
Une étude pluridisciplinaire engagée sur les restes osseux des saints, conservés dans des églises romanes de Franche-Comté, s'intéresse au potentiel de ces objets particuliers, sujets d'interrogations et de controverse David Billoin, Nicolas Hubert Laurent Tatut

 

L' église

 « Église dépendant de l'abbaye de Murbach dès le 8e siècle ; nouvelle église consacrée en 1041 par Hugues 1er archevêque de Besançon ; au 16e siècle transformation complète de l'édifice et construction du vaisseau gothique tel qu'il apparaît aujourd'hui ; au 18e siècle modification de la forme des toits et des baies ; en 1875 le clocher est rehaussé d'un étage et le portail est orné d'un tympan et d'un linteau sculptés ; en 1881 construction de la crypte contenant le caveau de Saint-Dizier »

  extrait de : http://www.culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine/

 

--------------------------
Bibliographie
- Site : 
Saint-Dizier-l’Evêque :

- Magazine : Archéologia 

- Article : Le pèlerinage thérapeutique des maladies mentales à Saint-Dizier-l’Évêque (Haute-Ajoie) - Entre religion, médecine et rites païens

Laurent Tatu, Nicolas Hubert, Julien Bogousslavsky

schweizer archiv für neurologie und psychiatrie 2012

 


Photos

Localisation