De 987 à 1182

Le temps des Capétiens en France de 987 à 1328

Le comté de Montbéliard  :   Les Mousson famille lorraine

Le comté de Bourgogne  : les Macon


Frédéric Barberousse  (http://reichshoffen.free.fr/Comple/Eschbach.html
Frédéric Barberousse (http://reichshoffen.free.fr/Comple/Eschbach.html

 

La France est gouvernée par les premiers Capétiens depuis l'an 987. Le premier d'entre eux et Hugues Capet et le denier Charles IV le Bel. soit quinze rois de France. La loi salique excluant la succession par les femmes, la couronne de France passe au Valois.
La ballade dans l'histoire du comté de Bourgogne commence avec pour repères, Otte-Guillaume (982-1026) premier comte de Bourgogne en passant par Otton IV (....-1303) descendant de Béatrice de Bourgogne et de Frédéric Barberousse (1122-1190) empereur du Saint-Empire germanique de 1152 à 1190.


1032 : Sous le règne de Louis VI le gros en France, à la mort de Rodolphe III roi de Bourgogne débute un confit pour l'attribution du royaume qui s'achève en 1034 avec le rattachement de ce dernier au Saint-Empire germanique, dont le  comté de Bourgogne et de Montbéliard.

 

1037: Apparaît le premier comte palatin de Bourgogne Richard Ier nommé par l'empereur, il est le fils du comte d'Otte Guillaume décédé en 1026.

 

Pierre des fous : église de Saint-Dizier-L'Evêque (90)
Pierre des fous : église de Saint-Dizier-L'Evêque (90)

 

 

1041 : Construite sur une chapelle daté du VIIIe siécle, la nouvelle église de Saint-Dizier-L'Evêque (90) est consacrée en 1041 par Hugues 1er archevêque de Besançon.

1095 le 27 novembre, Urbain II - pape de 1088 à 1099 - lors du concile de Clermont en Auvergne lance un appel aux chevaliers pour secourir les chrétiens d'orients et sécuriser les pèlerinages sur le tombeau du Christ à Jérusalem menacés par les Turcs.Philippe Ier gouverne le royaume de France.

 

1098 le 3 janvier : L'église du prieuré de Vaucluse (25) est consacrée par Hugues III, archevêque de Besançon en présence d'Étienne comte de Bourgogne et des seigneurs de Montfaucon (trois frères : Amédé, Welf, Burchard, ).


XIIe siécle

Église prieurale et paroissiale (choeur XVème, clocher XVIème, XVIIème siècle),
Église prieurale et paroissiale (choeur XVème, clocher XVIème, XVIIème siècle),

 

1105 : Un prieuré, d'obédience clunisienne, est attesté à Morteau (25).

 

« Des moines de Cluny y sont appelés et défrichent le lieu, jusqu'alors désert. L'église et les terres sont données, en 1110, par Rodolphe de Neuchâtel à son frère, Hugues, religieux de Cluny, institué prieur du nouveau monastère.»

 [http://www.sitesclunisiens.org/article.php?sid=346]

Cloitre de L'abbaye de Montbenoît (érigés entre 1141 et 1162 )
Cloitre de L'abbaye de Montbenoît (érigés entre 1141 et 1162 )

 

 

vers 1130  L'ermitage de Montbenoît (25) devient prieuré  dans la mouvance des chanoines de Saint-Augustin (Saint-Maurice d'Agaune -Valais Suisse).

 

vers 1135  - Montbéliard : Le comte Thierry II  (1105-1162) fait reconstruire l'église Saint Maimbeuf situé sur l’esplanade du château.  Il ne subsite rien de cette denière. A la même époque il fonde le chapitre de Saint Maimbeuf.

 1139 : Fondation de l'abbaye de la Grâce-Dieu (25). 

Modeste monastère cistercien construit sur les bords de la rivière l'Audeux, à une vingtaine de kilomètres de Baumes-les-Dames en 1139. Son histoire cistercienne s'acheva en 1790. Il devint site industriel puis en 1844 il retrouve une destinée monastique jusqu'en 1909. Une nouvelle communauté, héritière des religieuses de port Royale s'y installa en 1927 jusqu'en 2009.

En icône l'abbaye  de la Grace-Dieu au XVIIIe siècle
Bibliographie  : Notre-Dame de la
Grace-Dieu 1139- 1989  René Locatelli et François Lassus - Annales littéraires de l'Université de Franche-Comté -1989)

Frédéric Barberousse en croisé. .
Frédéric Barberousse en croisé. .

 

vers 1140 - Montbéliard :
- Création de l'abbaye de Belchamp, de l'ordre des prémontrés, situé à quelques kilomètres de Montbéliard (25).

juin 1156 : Mariage à Wurzbourg (Allemagne) de l'empereur Frédéric de Hohenstaufen dit Barberousse avec Béatrix fille de Renaud III de Bourgogne.

 

 

Montbéliard la bourguignonne

Laval le Prieuré (Doubs)
Laval le Prieuré (Doubs)

  

1184 : Le prieuré de Laval (25) et ses granges  dépendant de  l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune (Chanoines réguliers - Suisse) est cédé à l'abbaye de Montbenoît.


XIIIe siècle

vers 1245 : Naissance à Molay (70) de Jacques de Molay dernier grand maître de l'Ordre du Temple brûlé en 1314 sous le règne de Philippe le Bel roi de France.

1245

 Une première mention écrite du château de Montfaucon (Doubs) est daté de 1245 [A. Bouvard].
Les Montfaucon devinrent comte de Montbéliard par le mariage vers 1140 de Richard seigneur de Montfaucon et de Sophie fille de Thierry II de Montbéliard [R. Locatelli]

 

23 juillet 1274  Dole (39) : Alix de Méranie (1209-1279) - comtesse de Bourgogne arrière petite fille de l'empereur Frédéric Barberousse - signe la Charte de franchises de la ville de Dole.

Sceau de Guillemette
Sceau de Guillemette


 mai 1283 Montbéliard
(25) : Renaud de Bourgogne (Chalon) comte de Montbéliard et son épouse Guillemette de Neuchatel (Suisse) comtesse de Montbéliard, accordent -- en échange d'une forte somme d'argent -- une charte de franchises à la ville de Montbéliard. Charte qui va perdurer jusqu'à la révolution.

Image : Pochette pédagogiue n°23  - Archives municipales Montbéliard

1293 Montbéliard : Une première église Saint-Martin est attesté dans le périmètre du temple actuel.


XIVe siécle

1320 : Mariage d'Henry de Montfaucon (....-1367) (branche cadette) fils de Gauthier II de Montfaucon avec Agnès de Bourgogne (Chalon) comtesse de Montbéliard (1295-1367) fille de Renaud de Bourgogne et de Guillemette  de Neufchâtel (Suisse) comtesse de Montbéliard.

 

 

1325 :

Comté de Bourgogne : Mariage de Jeanne de Monfaucon fille unique de Jean II de Montfaucon et d'Agnès Durnes avec Louis de Neuchâtel (Lac) Début de la guerre de Réaumont entre Louis de Neuchatel et Henry de Montfaucon