Charles Quint 1500 - 1558

Duc et comte de Bourgogne


Château de Gand
Château de Gand

 

 

1500

5 février 1500

Charles Quint nait à Gand le 5 février 1500 , il est   fils de Philippe le Beau, roi de Castille et duc de Bourgogne, et de Jeanne la Folle, reine de Castille et d’Aragon. 

 

 

 

 

 

 1517

 Le 31 octobre 1517, Luther placarde ses 95 thèses. Ce geste fondateur de la Réforme.

 

 1520

 Charles Quint devient empereur du Saint-Empire romain germanique en 1520 lorsqu'il succède à Maximilien, son grand-père, héritier aussi des Habsbourg d’Autriche, des dix-sept provinces des Pays-Bas ainsi que du royaume de Naples.

Château Neuf, érigé entre 1279 et  1282
Château Neuf, érigé entre 1279 et 1282

 

1544

 ■ 18 septembre 1544

Traité de Crépy-en-Laonnois : François 1er renonce à  Naples au comté de Flandre et d 'Artois. Charles Quint renonce au duché de Bourgogne

Maline en poche
1288On parle déjà de la Maison échevinale à cette époque. Elle est en effet l’un des hôtels de ville en pierre les plus anciens de Flandre. Jusqu’à la seconde moitié du XVe siècle, elle est le siège des autorités communales ; plus tard, le Grand Conseil s’y réunit. Aujourd’hui, c’est un musée municipal consacré à l’artiste Rik Wouters.1506 Marguerite d’Autriche, petite-fille de Charles le Téméraire, devient la gouvernante générale des Pays-Bas. Elle adopte Malines comme capitale administrative et judiciaire. Son palais dans la Keizerstraat est aujourd’hui le palais de justice. La vie à la cour de Marguerite est animée ; les artistes les plus novateurs de son époque y contribuent à l’essor de la Renais-sance et de l’humanisme. Des familles fortunées s’établissent en ville et étalent leur puissance en faisant construire de superbes résidences. L’opulente Cour de Busleyden en est un bel exemple.1301 Le duc Jean II de Brabant et Jan Berthout accordent à Malines une charte organisant la vie de la cité. Un collège composé de douze échevins est mis en place. La charte reste en vigueur jusque 1795. Également en 1301, Malines obtient le droit d’entreposage exclusif des céréales, du sel et du poisson. C’est un grand atout économique, car les cargaisons des bateaux qui accostent en ville doivent y être mises en vente pendant trois jours, avant que les marchands n’aient le droit de les proposer ailleurs. Les autres villes sont mécontentes, elles se sentent lésées par l’attribution de ces droits.1530Marie de Hongrie succède à Marguerite d’Autriche en tant que gouvernante générale des Pays-Bas. Sous son règne, la cour est définitivement transférée à Bruxelles ; Malines n’est plus le centre politique des Pays-Bas.41554 Le Malinois Rembert Dodoens publie son Cruy-deboeck ou Histoire des Plantes, un ouvrage révo-lutionnaire proposant un système de classification des plantes. Il est traduit dans la plupart des langues européennes, et même en japonais. Dodoens est le médecin municipal de Ma-lines, ainsi que le médecin personnel de l’empereur Maximilien II.1559 Le roi Philippe II d’Es-pagne fait de Malines le siège archiépiscopal et la capitale ecclésiastique des Pays-Bas méridionaux. C’est une brillante ma-nœuvre politique, car en faisant coïncider les fron-tières politiques et ecclésiastiques, le roi renforce son pouvoir. Le premier archevêque de Malines est Antoine Perrenot de Granvelle. Des successeurs célèbres sont Matthias Hovius, Thomas-Philippe d’Alsace et du Boussu, Désiré-Joseph Mercier et Jozef Ernest Van Roey. Depuis 1961, l’archevêché est celui de Malines-Bruxelles. L’archevêque et primat de Belgique actuel, ayant succédé en 2010 à Godfried Danneels, est André-Joseph Léonard.
18 septembre 1544 : Traité de Crépy-en-Laonnois

Par le traité de Crépy-en-Laonnois, le 18 septembre 1544, François 1er renonce à ses

prétentions sur Naples et à sa suzeraineté sur le comté de Flandre et l'Artois, tandis que Charles Quint renonce au duché de Bourgogne. Par ailleurs, Charles d'Orléans, l'un des fils de François 1er, doit épouser soit une fille de Charles Quint, avec en dot la Franche-Comté, soit une fille de son frère Ferdinand, avec en dot le Milanais ! Sa mort un an plus tard rend caduque l'« alternative ».

 

25 octobre 1555 grande salle Charles Quint annonce sont intention d'abdiquer, et le 16 janvier 1556 il confie la couronne d'empereur à son frère, et celle de roi d’Espagne et des deux sicile à son fils Philippe