Le Doubs  et ses affluents

Le Doubs prend sa source à Mouthe (25) à 945,5 m d'altitude.

Avant de porter le nom de Doubs, la rivière suivant les époques [1] s'appela :
- Dubis qui découlerait de duboz - adjectif gaulois qui signifie noir - .
- en 1310 à Audincourt elle porte le nom de dubz,
- en 1440 un trouve le doubz,
- Au XVIe siècle on trouve Doux graphie utilisée par les historiens comtois,
- À partir  du milieu du XVIIe siècle la graphie se fige sur l'écriture actuelle Doubs

 

Bibliographie
1 - A propos des noms de cours d'eau dans la région monbéliardaise et ses environs.

Georges Bugler Société d'Émulation de Montbéliard- Bulletin et Méloires n°101 1978

L'Allan

L'Audeux -

qui a travers, Le Sesserant, le Cusancin se jette dans le Doubs

La cascade en amont de la Grace-Dieu
La cascade en amont de la Grace-Dieu

 

«L'Audeux est issu de résurgences alimentées par les plateaux de Vercel, Eysson, Epenouse et Domprel, à 560 mètres d'altitude. Remarquable pour la qualité paysagère de sa vallée, l'Audeux l'est également pour ses caractéristiques biologiques et pour son fonctionnement karstique......suite...» extrait de : IPBN - Inventaire National du Patrimoine

 

 

 

Après un parcours d'une vingtaine de kilomètre, il rejoint Le Sesserant pour se jeter dans le Doubs au niveau de Baume-Les-Dames (25)