Sainte-Marie-aux-Mines - Haut-Rhin - Alsace


Données administratives - Histoire & Généalogie

- Photos & Localisation


Patrimoine

Le village de Sainte-Marie-aux-Mines est situé dans le Val de Lièpvre, région dont le défrichement fut encouragé à partir du VIIIe siècle par les moines du prieuré de Lièpvre puis d'Echery. Cette terre fut accaparée par le duc de Lorraine et le sire de Ribeaupierre, qui nommèrent un vassal commun, les seigneurs d'Echery dont le dernier mâle de la dynastie mourut en 1381;

Après des années de disputes pour la possession du Val entre le duc de Lorraine et le sire de Ribeaupierre, cette lutte se termine le 9 décembre 1399 par le partage de la vallée. La frontière coupe le village en deux suivant le cours d'eau la Lièpvrette : Sainte-Marie Alsace et Sainte-Marie Lorraine,

Au XVIe siècle, la partie lorraine reste francophone, catholique et parle le welch. La partie alsacienne accueille des mineurs germanophones, saxons des Monts Métallifère, luthériens parlant un dialecte alémanique. Les mineurs français étaient de religion réformée français

En 1790, les deux Sainte-Marie fusionnent en une seule ville : Sainte-Marie-aux-Mines,

 

 


Maison de maitre des mines

 

 

 

 

 

Ancienne maison de Maitre des mines (XVIe) propriété du comte de Ribeaupierre  

 

 

 


Les temples

Temple réforme 1624
Temple réforme 1624

 

 

Il est le plus ancien temple réformé de France conservé après la révocation de l'Édit de Nantes en 1685. Sa construction débute en juillet 1634 il est inauguré en septembre de la même année sans son clocher.Celui-ci en ardoise date du XVIIIe siècle.

 

 

Église luthérienne des chaines
Église luthérienne des chaines

Un premier lieu de culte a été construit au même emplacement, à Sainte-Marie-aux-Mines. L'édifice était caractérisé par un clocher massif, et une façade bâtie en pierre de taille.

Celui-ci a été détruit durant l'incendie du 6 octobre 1754, puis restauré en 1757. L'inauguration de l'église a eu lieu le 30 novembre 1757, puis elle est consacrée le 31 décembre de la même année.

L'église a à nouveau été reconstruite afin de remplacer l'église Sur-le-Pré, jugée trop petite. Celle-ci est inaugurée le 15 mars 1846. Le nom "dite des chaînes" a été choisi, car la cour de l'édifice était protégée par des grandes chaînes. De nombreux mobiliers ont été classés parmi l'inventaire des monuments historiques comme l'orgue Callinet de 1846, les vitraux, la chaire en chêne, les tribunes, etc. Une restauration a eu lieu en 2002.


La tour des mineurs d'Echery

Echery est un hameau de Sainte Marie aux Mines

« Les mineurs appartiennent à une confrérie (Knappschaft) ayant, dès 1550, sa propre juridiction présidée par un juge des mines, et bénéficiant d'une caisse des mineurs pour soutenir les plus démunis et rétribuer un pasteur et un instituteur.

Cette tour des Mineurs, appelée parfois "tour de l'Horloge", est de style néoclassique, bâtie au 16e siècle, avec un clocheton au sommet de ce donjon carré. Elle abritait le tribunal des mineurs au 1er étage, 2 cellules ayant été aménagées au sous-sol pour enfermer les condamnés.

Elle servira d'école et de presbytère réformé avant de servir de bureaux pour la caisse des mineurs jusqu'à la fin du 20e siècle, même après la fermeture des mines en 1940.»

 

Source : Petit patrimoine

Bibliograhie
- La Société d'histoire du Val de Lièpvre -
- Les lieux de cultes du Val d'Argent
Animation du Patrimoine.

Photo

- J-L Lambert

 


Localisation