Dernière publication


2017

Nouvelle histoire de la Franche-Comté  Tome 2

Daniel Antony

Fief d’Empire depuis le XIe siècle, entré au XIVe siècle sous l’autorité des ducs Valois de Bourgogne, le comté affiche une identité particulière : francophone, mais pas de France, d’Empire mais pas d’Allemagne, et bénéficie de libertés qui lui valent son nom de Franche-Comté.
La mort du Téméraire en 1477 ouvre les appétits de Louis XI mais l’héritière du duc, Marie de Bourgogne, défend son héritage avec l’aide de son mari Maximilien de Habsbourg. En 1493, le traité de Senlis donne la Comté aux Habsbourg. Ainsi se crée une double allégeance, bourguignonne et habsbourgeoise, surtout à partir du règne de Charles Quint. Cette fidélité est mise à rude épreuve sous les assauts répétés des souverains français, mais la vaillante nation comtoise résiste de son mieux. Les ravages de la guerre de Dix Ans l’affaiblissent considérablement, mais deux invasions sont nécessaires à Louis XIV pour soumettre définitivement la Franche-Comté des Habsbourg.

mai 2017 Vandelle éditions


DANIEL ANTONY est historien, agrégé, DES et DEA d’histoire sociale, ancien élu local, ancien membre du conseil économique et social de Franche-Comté, ancien président de la Société d’émulation du Doubs.
Du même auteur:
Nicole Bonvalot, Dame de Granvelle, une femme d’exception
de la Renaissance, Éditions du Sekoya, Besançon, 2003.
Nicolas Perrenot de Granvelle, Premier conseiller de Charles Quint,
Éditions du Sekoya, Besançon, 2006.
Besançon, l’Esprit du Temps, Éditions du Sekoya,
nouvelle édition augmentée, Besançon, 2012.
De la République et de la Citoyenneté, Le défi démocratique dans la France
du XXIe siècle, Éditions du Sekoya, Besançon, 2009.


2016

Empereur d'une fin des temps

Charles Quint règne sur presque toute l’Europe, de l’Espagne aux Pays-Bas, de l’Allemagne à la Franche-Comté, de la Lombardie à la Sicile. Au-delà des mers, il conquiert les vastes territoires des Empires aztèque et inca.
Mais, en quelques années, la chrétienté se divise, en proie à la sédition religieuse. C’est un portrait inattendu de l’Empereur que dresse ici Denis Crouzet : rêvant d’une monarchie chrétienne universelle, Charles Quint est déchiré entre son désir de paix et les devoirs de gloire que lui imposent son rang et son sang.
En quelques années, de 1545 à 1552, ce souverain à la puissance inégalée voit s’effondrer le monde et s’ouvrir des temps de violence et de peurs.

Denis Crouzet est professeur d’histoire du XVIe siècle à l’université Paris-Sorbonne. Ses travaux portent sur les imaginaires de paix et de violence à la Renaissance.

 Quatrième de couverture

 

Octobre 2016 - Éditions Odile Jacob

 

 


2015

 

 

Histoire du climat en Franche-Comté du jurassique à nos jours

 préface d'Emmanuel Le Roy Ladurie

 

Éditions du Belvédère

 

Charles le Téméraire

La fin du rêve bourguignon. Ascension et chute du dernier grand féodal. Charles le Téméraire est une des figures les plus fascinantes du Moyen Age, mais son image brille d'un éclat crépusculaire. Cet homme intelligent, cultivé, organisateur hors pair, débordant d'énergie et d'une capacité de travail étonnante ‒ un chroniqueur le surnomme " Charles le Travaillant " ‒, est en même temps un personnage inquiétant.
Duc de Bourgogne, il règne sur une étonnante collection de territoires allant de la Hollande au sud du Jura, dont il rêve de faire un royaume indépendant entre la France et le Saint Empire. Redouté par tous les souverains, il est l'homme qui a fait trembler Louis XI à Péronne, qui a défié l'empereur et placé Edouard IV sur le trône d'Angleterre. Mais son ambition démesurée lui fait perdre le sens des réalités. De son propre aveu, il préfère être craint que méprisé. Il règne par la peur et est capable des pires atrocités, comme la destruction de Liège. Obstiné, trop sûr de lui, le Téméraire méprise ses adversaires et subit deux terribles défaites contre les Suisses avant de périr misérablement dans la neige, à moitié dévoré par les loups, devant Nancy, en 1477. Destin tragique et fin sinistre d'un prince austère, mélancolique et impitoyable, son épitaphe pourrait être : " Charles le Téméraire, celui qui, à force de tout vouloir, a tout perdu. "

 

Quatrième de couverture

Février 2015 - Éditions Perrin


2014

 

Laisser vous séduire par cette escapade franc-comtoise que Denis Bauquier, peintre naïf, vous propose avec une sélection de tableaux de peintre amoureux de la région.

 

Éditions du Belvédère

Nouvelle histoire de la Franche-Comté Tome I

Pour couvrir l'ensemble de l'aventure humaine sur le sol de la Franche-Comté, quatre historiens se sont réparti la tâche, en fonction de leurs spécialités à travers trois volumes. Ce premier volume traite de l'Antiquité et du Moyen Age. Le second englobe l'époque moderne ou les XVIe-XVIIIe siècles. Quant au troisième, il retrace la période contemporaine, à savoir les XIXe et XXe siècles.

Après la dernière publication La Franche-Comté de Pierre Lévêque, en 1991, archéologues, historiens, historiens de l'art n'ont cessé de poursuivre leurs recherches qui méritent d'être prises en compte dans cette Nouvelle histoire de la Franche-Comté.

 

ANTONIO GONZALES, auteur de nombreux ouvrages, est professeur d'histoire romaine, membre de l'Academia Europeae, directeur de l'Institut des sciences et des techniques de l'Antiquité et de la revue Dialogues d'histoire ancienne.

 

PIERRE GRESSER, auteur de nombreux ouvrages, est professeur honoraire du Moyen Age, vice-président du Groupe d'histoire des forêts françaises, docteur ès lettres honoris causa de l'Université de Neuchâtel.


Les Méquillet 

Une dynastie pastorale luthérienne du XVIe au XIXe siècle

 

Cet ouvrage, publié à titre posthume, est le dernier de Jean-Marc Debard, président de la Société d’émulation de Montbéliard de 1975 à 2003, puis son président d’honneur, décédé le 18 octobre 2013 à Besançon. Il portait en lui ce livre depuis le début des années 1980, lorsque Jean-Pierre Bretegnier (1920-2010) lui confia un document d’une grande richesse et d’un immense intérêt, le « Journal » rédigé par son ancêtre, Samuel Méquillet (1669-1739), pasteur à Héricourt puis à Chagey. À partir de ce « Journal » d’une valeur documentaire exceptionnelle, Jean-Marc Debard entreprit une étude historique et généalogique très fouillée de la famille Méquillet et du contexte particulier dans lequel elle vécut, ce qui constitue l’objet de ce livre qui est pour la Société d’émulation un hommage posthume ému à son auteur, ainsi qu’une marque de profonde reconnaissance pour l’ensemble de son oeuvre.De fait, le « Journal » du pasteur Méquillet est constitué de plusieurs documents très complémentaires et tous du plus haut intérêt, témoignages inédits et éclairants d’un acteur de terrain, un pasteur solidement ancré dans son Pays. Lorsqu’on sait la place éminente occupée, tant sur le plan religieux que social ou intellectuel par les ministres du culte luthérien dans la Principauté sous l’Ancien Régime, on peut mesurer tout le prix de ces documents.

Ses Mémoires sur les affaires du pais dès le 1 janvier 1698, transcrits intégralement et abondamment annotés, constituent un témoignage original et vivant sur l’histoire du Pays de Montbéliard durant la période très troublée de l’annexion des Quatre Terres à la France. Le Carnot général de tout ce qui entre chacun an dans mon oeconomie ou de ma recepte ordinaire pour mon usage particulier permet de voir l’évolution du patrimoine et de la fortune du pasteur, membre par sa condition de l’élite sociale du Pays. L’Etat ou mémoire de ce qu’il ÿ a us de plus particulier dans ma vie relate les peines (décès, nombreuses maladies) et les joies de sa vie familiale (naissances, mariages, fêtes), nous faisant véritablement rentrer dans l’intimité d’un foyer pastoral. Le dernier chapitre est consacré à la fin de la dynastie pastorale et au début de l’aventure industrielle textile de la firme Méquillet-Noblot d’Héricourt.

 


Télécharger
Bon de commande Société d'Émulation Montbéliard
bon de commande_Mequi.pdf
Document Adobe Acrobat 10.7 KB

Le Haut-Doubs au XVIIe siècle de Morteau à Saint-Hyppolyte 

par Christian Monneret

 

Les recensements qui ont suivi la Guerre-de-Dix-Ans sont précieux pour les chercheurs, mais une grande partie du Haut-Doubs, la Franche-Montagne, le Val de Morteau et le Saugeais, en particulier, sont hélas manquants ; c'est pourquoi, chaque fois que cela a été possible, des listes d'habitants, antérieures et/ou postérieures à la guerre ont été recherchées dans les archives.

 

Mais la population ce n'est pas seulement un élément statistique, ce ne sont pas seulement des noms, ce sont aussi et surtout des hommes et des femmes.

 

A la manière d'un journaliste l'auteur est allé interroger les habitants sur leur vie quotidienne, mais aussi sur les événements tragiques de ce siècle de guerres et de peste.

 

A travers leurs témoignages, retrouvés dans les archives de toutes sortes, mais en particulier judiciaires, on retrouvera nos ancêtres, racontant leurs préoccupations, leurs joies, et leurs peines. On ira à leur rencontre, dans leurs maisons, leurs villages, mais on les retrouvera aussi en exil, en Suisse

ou en Italie. On fera ensuite connaissance avec les nouveaux habitants venus pour une grande part de Suisse, remplacer les Comtois disparus durant la guerre.

 

Une relation inédite de la prise de Morteau par les Suédois et du siège et de l'incendie de Pontarlier en 1639 complète cet ouvrage de 232 pages.

 

Un complément PDF d'une centaine de pages comprenant les « Montres d'armes » nominatives de la Franche-Montagne en 1580, du Val de Morteau en 1632, de la seigneurie de Vaucluse en 1633 et du Bailliage de Pontarlier en 1644 ainsi que des documents divers sur Le Barboux, Blanchefontaine, Les Bréseux, Guyans-Vennes, Loray et Maîche , permettra aux lecteurs qui veulent

aller plus loin, et aux généalogistes en particulier, d'avoir une meilleure connaissance des habitants de cette région.

 

Télécharger
Bon de commande
-Haut-Doubs.pdf
Document Adobe Acrobat 758.1 KB


2013

Heinrich Schickhardt Inventarium  1630 -1632
L’inventaire des biens et des réalisations d’un architecte de la Renaissance
- Une recherche approfondie et novatrice sur l’oeuvre du « Léonard souabe »
- Un magnifique ouvrage de bibliophilie
- De nombreuses reproductions

Editeur G. Braun Karlsruhe

 

Association Itinéraire Heinrich Schickhardt du Conseil de l’Europe
7 grande rue,
68 180 Horbourg-Wihr

 

 

Télécharger
Heinrich Schickhardt Inventarium 1630 -1632
publicité schickhardtc-1.pdf
Document Adobe Acrobat 874.2 KB

En vente à :
Société d'Emulation Montbéliard

Hôtel Beurnier-Rossel
8, Place Saint-Martin - BP 251 - 25204 Montbéliard cedex

- tel./Fax : 0381912391
- sem.montbeliard@wanadoo.fr

 

 


Barbizier - Culture et patrimoine en Franche-Comté 2013  n° 37
(Folklore Comtois)

- Vaucluse de 1789 à 1918 la Révolution, l'Empire et le XIXe siècle, Bernard Narbey

- Présence inattendue de la Vierge de Solborde en Savoie, Benoît Berger

- Le Saugeais : ou le patriotisme en chansons, François Lassus


- Histoire et Patrimoine de Franche-Comté :
Mémoires de la Société d'Émulation du Doubs 
Nouvelle série n° 54-2012 (parution 2013)

 

- Portrait de Charles Quint, préface par Daniel ANTONY
Anna de ROSSI, auteur, et Dominique ROY, traductrice
- Noblesse et église : l’exemple comtois des de Grammont de la conquête française à la Révolution (1674-1789), Amandine JACOT.

- Canal du Rhône au Rhin, par Laurent POUPARD. 

Table des matières .pdf


Bulletin et Mémoires 157e année n) 135 2012 (publié en 2013)

- Société d'Emulation de Montbéliard

 

Table des matières .pdf 


Les saint jurassiens : L'analyse scientifique des reliques 

David Billoin, Nicolas Hubert Laurent Tatut

Archéologia n° 510 mai 2013

Franche-Comté